fbpx

Le vision board, 1 super outil pour mieux vivre la rentrée!

par | Juil 28, 2021 | Conseil | 0 commentaires

Dans notre dernier article, nous avons vu quelques astuces pour aborder Septembre plus sereinement. Mais pour bien démarrer l’année au delà du court terme de la rentrée elle-même, je vous propose de vous projeter à moyen et long terme en réalisant un vision board. 

Un vision board c’est une réalisation en dessin/collage qui permet  de mettre en image nos projets et objectifs de l’année, d’en avoir une vision globale. Il s’agit donc de faire des projets, petits et grands, et de visualiser l’année à venir. Pourquoi pas profiter des vacances pour faire cela tranquillement? 

Pourquoi faire des projets en famille? 


Faire des projets nous porte, nous motive, nous permet de tenir dans les moments moins sympa… Avoir des projets communs renforce le sentiment d’appartenance familial, on partage non seulement une envie commune mais aussi les moyens de la réaliser.

Ce que je propose souvent à mes clients, c’est que chaque membre de la famille fasse de son côté un vision board avec ses projets et objectifs. On peut ensuite essayer de mettre les différentes réalisations en commun pour créer un vision board familial. C’est intéressant car on peut voir les besoins communs, les envies communes, mais aussi les conflits de besoins sur lesquels on pourra travailler. Par exemple, les parents aspirent au calme et à la détente  quand les enfants veulent des activités sportives et du chahut… Au moins, chacun est courant des besoin de l’autre et on peut trouver des solutions créatives pour combiner tout cela!

Ce que les familles apprécient aussi dans ce vision board collaboratif, c’est de découvrir des intérêts insoupçonnés chez leurs enfants. Certains profitent de ce moment d’échange détendu pour faire connaître un leu rêve gardé bien secret jusque là.

S’il existe des tensions dans la famille, il peut-être intéressant d’être accompagné d’un facilitateur neutre afin d’assurer à chacun le respect de ses propositions. Cela ne veut pas dire que tout sera retenu, comme on le verra plus loin il faut rester réaliste, mais quand on dévoile nos envies et nos besoins, la moquerie ou le dédain ne sont pas les bienvenues.

Faire des projets réalistes

Evidemment, il ne s’agit pas de rêver d’un voyage à Hawaï en montgolfière… On parle de projets que vous pourrez réellement mettre en oeuvre!

Aussi, qu’il s’agisse de refaire la déco du salon ou de partir en week-end à Rome, le projet se budgétise et s’organise. Personnellement, j’aime bien jeter les projets et les envies sur le papier et trouver les solutions dans un second temps: j’ai remarqué que lorsqu’on est dans l’intention du projet, des ouvertures se présentent d’elles-mêmes pour peu qu’on en parle autour de nous. 

Déjà, on peut se fixer des projets à moyen terme, c’est à dire jusqu’à Noël si l’on travaille le vision board fin août, le long terme étant alors les vacances d’été. Mais chacun choisi son rythme, certaines familles qui ont des projets conséquents font un long terme à 3 ans par exemple!

Ensuite, il est intéressant de travailler plusieurs aspects du projet: le côté « concret » comme aller à tel endroit pour les vacances et le bénéfice non matériel qui en découle comme resserrer les liens familiaux, travailler sur notre stress etc…

Définir un objectif  SMART

Smart signifie Spécifique/mesurable/atteignable/ réaliste/ temporel.
Votre objectif doit être précis, vous devez pouvoir en mesurer les effets, comprendre comment ainsi que définir une échéance.

Par exemple, « j’aimerais me sentir mieux » n’est pas un objectif SMART. Mais en définissant «J’aimerais apprendre à mieux gérer mon temps pour me sentir moins stressée avec les enfants le matin et moins crier, d’ici le mois de Janvier », on est précis, on vise le stress du matin, on quantifiera par la disparition des cris du matin, on se donne une échéance.

Le A de atteignable, c’est les moyens qu’on se donne pour y parvenir: vais-je pouvoir prendre le temps de faire du yoga, de la sophrologie, est ce que je dors assez bien pour pouvoir me lever plus tôt et avoir du temps le matin, dans le cas contraire qu’est ce que je peux mettre en place? Si tout cela a un coût, ai-je le budget ou comment l’obtenir? 
R pour réaliste: est ce que c’est vraiment réaliste de vouloir changer du tout au tout en 3 ou 4 mois? Peut-être, pour ne pas se décourager, devrait-on se laisser plus de temps? Ou fractionner l’objectif ambitieux en sous-objectifs?

Se lancer sur un vision board

Une fois que l’on a réfléchi à nos projets et que l’on a défini notre objectif de l’année (les deux pouvant se nourrir l’un l’autre idéalement!), on peut se lancer dans la réalisation du vision board. 


J’aime bien rassembler un maximum de matériel sur une grande table de salle à manger ou par terre, des magazines de toutes sortes (vos amis seront sans doute heureux de s’en débarrasser!), des photos, des cartes postales, des feutres, des craies grasses, de la peinture… et une très grande feuille A3 au moins.

Ensuite, on se laisse aller à la création. On peut coller des  images, dessiner, écrire, découper des mots… Certaines personnes ont besoin que leur vision board soit très structuré, d’autres préfèrent la spontanéité d’un collage improvisé… à vous de voir! Laissez vos enfants faire comme ils le souhaitent, ne cherchez pas à les diriger, c’est LEUR vision board! 

Si vous faites un vision board familial auquel chacun participe, il faudra se mettre d’accord bien sûr mais c’est intéressant de vous demandez ce que vous ressentez à laisser vos enfants prendre le lead… 

Sachez que vous pouvez aussi le faire en ligne, Canva propose des « mood boards » par exemple, personnellement je préfère mettre les mains dans le cambouis avec tout mon matériel autour, mais la version numérique attirera peut-être certains d’entre vous! 

On en fait quoi après? 

On affiche le vision board personnel dans un espace personnel (chambre, bureau… voiture! ) et le vision board familial dans un espace visible par tous.

J’aime bien le mettre sous verre pour le valoriser et l’installer dans la maison comme un vrai tableau. Une de mes cliente a décidé de l’afficher dans les toilettes, elle est sure que tous les membres de la famille l’auront sous le nez régulièrement!

L’idée est d’en reparler régulièrement, de faire des points d’avancement, de réajuster au cours de l’année afin d’éviter les promesses que l’on n’aura pas les moyens de tenir…

Retour d’expérience: la force du collectif! 

Les enfants sont souvent très motivés pour réaliser certains projets et n’hésitent pas à s’investir.

Mes enfants avaient ainsi réalisé et décoré une tirelire en carton pour y mettre de temps en temps une pièce de leurs économies afin de nourrir un projet  que nous avions mais qui nécessitait un budget relativement important. A ce jour, le projet n’a pas encore été réalisé mais la cagnotte grossit peu à peu. J’y mets les pièces de monnaie qui traînent dans mon porte monnaie, et à coup de 50 centimes, 1 euros ou – grosse pépite- 2 euros, on va y arriver.

Il n’y a pas d’échec avec le vision board, ce qui n’a pas pu être réalisé dans l’année pourra l’être l’année suivante si toute la famille le désire encore. 
Une cliente qui avait adopté le principe me disait qu’avec sa famille ils préféraient faire les vision board par saison, avec ses jeunes enfants c’était plus facile de se projeter sur 3 mois que sur un an.

Et vous, comment pensez vous vous approprier cet outil ?!

Si vous envisagez la rentrée sous le signe du stress, je vous accompagne lors de séance d’écoute, de coaching et de relaxation. Des ateliers « vision board en famille » peuvent être organisés chez vous ou à mon cabinet, la durée et le nombre de séances dépendent de l’âge de vos enfants et de votre souhait. Contactez-moi!

A partir de la fin août, je propose une série d’ateliers pour bien démarrer l’année scolaire N’hésitez pas à me contacter et à consulter mes accompagnements ICI.

Partager

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

A lire également

Bienvenue !

Jolivet Martin Mathilde

Je suis Mathilde, psychopraticienne relaxologue et accompagnante parentale. Je t’accompagne vers plus de sérénité dans ta parentalité.

Le plus populaire

  • illustration article mieux vivre rentrée scolaire

Catégories

A lire également