fbpx

Adolescence: comment entretenir une bonne relation avec mon ado? 4 pistes !

par | Juil 28, 2021 | Conseil | 0 commentaires

L’adolescence est une période délicate, tant dans la vie d’un enfant que dans celle de ses parents. La vie de famille se retrouve parfois chamboulée par de nouvelles difficultés, notamment dans la communication. Les ados se mettent à passer le plus clair de leur temps dans leur chambre et avec leurs amis, ils s’éloignent progressivement de leurs parents et il devient de plus en plus difficile de communiquer avec eux. Les moments d’échanges qualitatifs peuvent alors se faire rares et les conversations peuvent également tourner autour de sujets de tensions : notes, respect des horaires, fréquentations… Les parents d’ado aimeraient bien sûr garder une complicité avec leur enfant, ils peuvent souffrir des tensions répétées et désirer améliorer la situation.

Mais alors, comment entretenir une bonne communication avec son ado, gage d’un lien solide et agréable ? Comment avoir une meilleure relation avec son enfant et comment améliorer les échanges avec lui pendant cette période si particulière qu’est l’adolescence ?

Dans cet article, je vous partage quelques pistes pour mieux faire vivre le lien avec votre ado et améliorer votre relation, pour des rapports plus sereins et épanouissants au sein de votre foyer.

Une saine turbulence

S’imaginer accompagner la période de l’adolescence sans heurt est illusoire. On pourrait même dire qu’il est plutôt sain que votre enfant vive certaines turbulences à cet âge.

Votre ado éprouve à ce moment de sa vie d’importants changements, tant physiologiques qu’émotionnels. Le rejet de la figure parentale est un passage obligé mais il peut se faire à divers degrés et en tant que parents cela peut-être décourageant! Comment vous sentez-vous quand votre ado vous envoie balader? Peut-être en perte de contrôle, peut-être « plus dans le coup », peut-être pas respecté… De quoi auriez vous besoin?

Pour traverser cette étape particulière, qui voit souvent les relations se tendre et la communication se rompre, vous pouvez en tant que parents essayer de maintenir le lien avec votre ado de diverses manières.

S’intéresser à ce qu’il aime

Maintenir le lien avec votre enfant durant l’adolescence, c’est surtout lui montrer que quoi qu’il se passe dans sa vie en ce moment, on reste son parent et qu’il compte pour nous.

En s’intéressant à ce qu’il/elle aime, il ne s’agit pas d’être intrusif mais juste de montrer une curiosité saine, preuve de l’intérêt que l’on porte à son ado.

Vous pouvez tenter des : « Tiens, je ne connais pas cette chanson que tu écoutais dans ta chambre / cet artiste que tu as mis en poster dans ta chambre/ ce jeu vidéo auquel tu jouais…Tu me montres ? »

Bien sûr, il s’agit également d’être ouvert aux réponses et de rester cohérent et authentique. Pas la peine de vous forcer à dire « C’est génial» si vous n’aimez pas, mais évitez aussi les propos qui pourraient le braquer du style « T’appelles ça de la musique ?!…ou « C’est hyper violent ce jeu ! ».

S’intéresser à ce qu’aime votre ado ne veut évidemment pas dire cautionner, ni s’approprier. En effet, lorsque j’accompagne les parents en difficulté avec leur ado, je constate parfois que des parents quarantenaires se mettent par exemple à parler comme leur ado, à écouter sa musique, voir à s’incruster dans son groupe d’amis. 

En réalité, votre ado a besoin de se différencier de vous, et il pourrait sans doute vous en vouloir de le singer. 


Parole d’ado : «  On aime quand on fait une activité en famille (escape game, shopping, vélo…) mais quand c’est eux qui décident de se balader, c’est trop chiant. Quand c’est nous qui choisissons de sortir et l’itinéraire, si c’est du vélo par exemple, là c’est bien. »

Jouer, chahuter, rire

Sous leur abords parfois blasés de la vie, les ados restent encore des enfants et ils ont encore souvent besoin de jouer, de rire, de chahuter. Toutes les occasions sont bonnes pour maintenir la joie dans votre foyer, même perturbé par la période de l’adolescence de votre enfant.

Ce peut être une bataille d’eau improvisée l’été, comme une bataille de boules de neige l’hiver,  des jeux de société drôles comme le mâche-mot ou des jeux de stratégies comme SmallWorld… 

Vous pouvez aussi vous lancer dans des batailles de coussins ou d’oreillers, souvent appréciées par les ados !

Ces moments de complicité peuvent aussi passer par la musique, la danse ou tout ce qui peut aider à lâcher prise, quitte à être ridicule.

Personnellement, lorsque je mets de la musique et que je mets à danser, mon grand commence par me dire « oh la la tu fais trop pitié, t’es trop folle » mais au bout de 5 minutes, il fait une démonstration de HipHop dans le salon. 

À vous de trouver ce qui « prendra » en fonction de votre enfant, de ses goûts et de ses habitudes. Un truc imparable pour les faire rire et détendre l’atmosphère, c’est de leur montrer des photos de vous à leur âge, ils ne manqueront pas d’éclater de rire en découvrant votre look années 80 ou 90 !

Si vous proposez un jeu à votre ado et qu’il vous envoie balader, c’est ok, il n’est pas obligé d’être hyper enthousiaste à toutes vos idées. Mais vous pouvez aussi de votre côté lui expliquer que vous avez envie de passer un petit moment avec lui car il est important pour vous.

Pour apaiser les tensions, composez alors en lui demandant ce qu’il aimerait faire avec vous et à quel moment ça lui semble possible.
Accepter le non de votre ado, c’est aussi le respecter et lui montrer que vous accordez de l’importance à ses choix.

Si vous sentez que la confiance n’est pas tip top entre vous et votre adolescent(e), et quelque soit votre situation, sachez qu’il n’est pas trop tard ! Nous pouvons travailler ensemble à renouer un lien de confiance fragilisé, n’hésitez pas à me contacter pour échanger sur vos problématiques.

Célébrer !

Chez nous, on ne loupe pas un apéro du vendredi soir ! La table basse se pare d’une jolie nappe, se garnit de tomates cerise, bâtonnets de carottes, olives, chips… et surtout, on met de la musique. On fête le début du week-end !

Toutes célébrations peut être l’occasion de maintenir et entretenir le lien avec votre ado : les anniversaires bien-sûr et les grandes fêtes religieuses si vous êtes concernés, mais aussi les solstices, les bonnes nouvelles comme un contrat signé ou une naissance dans votre entourage… 

Bien sûr, il peut arriver que le jeune boude ces moments ou que cela tombe en même temps qu’une soirée entre potes. Mais l’important, c’est que cela reste un repère régulier et qu’on garde la souplesse de faire l’apéro le dimanche soir s’il n’est pas dispo le vendredi.

Il est tout à fait normal qu’il ait désormais sa vie à lui. En l’accueillant joyeusement lorsqu’il se joint vous, vous lui montrez que vous tenez à sa présence dans vos moments festifs. Cela sera toujours plus constructif que les piques du style « Monsieur daigne nous honorer de sa présence aujourd’hui? ».

Parler de vous !

On attend souvent de nos enfants qu’ils nous racontent ce qu’ils vivent, nous voudrions tout savoir et parfois même être leur confident même si cela n’est pas notre rôle.

Et nous, leur parlons-nous de nos projets, de ce qui nous fait vibrer, de nos choix ? 

Abordons-nous nos difficultés du moment ou nos petites victoires ? 

Souvent, les parents s’attendent à ce que leur enfant leur parle mais en creusant un peu on s’aperçoit que cette attente de sincérité est à sens unique. Vous confieriez-vous à quelqu’un qui ne vous parle jamais de lui? Evidemment, il ne s’agit pas de faire étalage de votre vie privée, chacun son jardin secret et sa pudeur, c’est toujours une question de juste milieu!

Vous pouvez également leur parler de vous à leur âge, leur montrer des photos de vous comme proposé plus haut, en parlant de ce qui vous faisait rêver à l’époque, et de ce qui était difficile pour vous… 

Ainsi, en vous présentant dans votre authenticité, vous pourrez casser le mythe du parent autoritaire, laxiste, pénible ou insensible…

Mieux communiquer avec les ados, cela s’apprend!

Durant cette période de la vie de votre enfant, toute tentative de contrôle est vouée à l’échec et ne fera que renforcer les tensions avec votre ado. Pourtant, en tant qu’adulte, nous les considérons encore comme « nos » enfants et ressentons une panique immense lorsqu’on sent qu’ils nous échappent… N’est ce pas? Nous avons peur…

En réalité, ils ne nous échappent pas, le terme est mal choisi. Ils prennent leur envol, mus par un profond élan de vie. Cela est très positif et joyeux ! Nous souhaitons les guider, les protéger et donc conserver une bonne relation avec eux. Finalement, c’est surtout à nous les parents d’ajuster notre positionnement, non? Pour cela, il existe de nombreux outils que j’ai rassemblés dans un guide PDF fourni aux parents qui participent à mon cycle de 4 ateliers dédié aux parents d’ado. Un nouveau groupe démarre presque chaque mois, n’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus.

Parole d’ado : « Moi ma mère elle me saoule car elle veut être sympa et m’emmener aux magasins, sauf qu’après elle refuse que je rentre dans certaines boutiques car elle dit que c’est moche. Après, je veux m’installer pour prendre un truc au café et être bien avec elle, discuter, et là elle dit qu’on goûtera à la maison, en fait elle comprend jamais rien ! ». 

À méditer… 

Vous l’aurez compris, être parent d’un ado peut être compliqué et peut aussi relever d’un challenge éprouvant, mais en maintenant un lien authentique avec votre enfant, vous favorisez aussi la communication, bien utile dans les tempêtes !

Si les limites sont à conserver et à assouplir, nul vous empêche de garder une relation basée sur le rire et l’échange avec votre ado. Après tout, c’est aussi l’un des avantages de cette période, votre enfant est un adulte en devenir, capable de comprendre beaucoup de choses et d’avoir des conversations intéressantes avec vous, tout en restant à la fois un enfant en quête d’amusement et de complicité.

Si vous avez des difficultés à affronter vos peurs de parents face à votre enfant qui vit désormais son adolescence ou s’apprête à la vivre, je vous accompagne dans cette période si particulière, et je vous aide à conserver ou à rétablir le lien de confiance qui vous unit pour mieux traverser cette étape de vie.

En octobre, je propose une série d’ateliers dédiée aux parents d’ado. N’hésitez pas à me contacter et à consulter mes accompagnements ICI.

Partager

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

A lire également

Bienvenue !

Jolivet Martin Mathilde

Je suis Mathilde, psychopraticienne relaxologue et accompagnante parentale. Je t’accompagne vers plus de sérénité dans ta parentalité.

Le plus populaire

  • vision board

Catégories

A lire également